Bienvenue !
Tu t’apprête présentement à entrer dans le monde le plus farfelu et le plus étrange que tu auras connu durant toute ta misérable vie. Oui car tu te tiens en ce moment même, dans mon univers imaginaire ou tu y es prisonnier mentalement. Tu ne pourras plus jamais en sortir car une fois entré, tu ne ressort jamais vivant. Je t’engouffrerai dans ma folie jusqu’à ce que tu sois mort de peur.
Alice.


L’enfance est le royaume où personne ne meurt.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un louveteau perdu ? [William Alexander]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Un louveteau perdu ? [William Alexander]   Jeu 18 Nov - 17:25

Le Petit Garçon qui criait au Loup
« De son vrai nom ; William Alexander. »


      IMAGE

        NATIONALITÉ : Un petit anglais perdu dans Wonderland~
        AGE ACTUEL : 17 ans et sept douzième d'année~.
        DATE & LIEU DE NAISSANCE : À Plymouth, le 16 janvier.
        ORIENTATION SEXUELLE : Si on s'aime, on s'aime, point final. Quelle importance que ce soit un homme ou une femme ?
        AGE ARRIVÉ DANS CE MONDE : 17 bougies soufflées.
        ROYAUME : Dame de Pique, à vous la suite !

        « Moi ? Vous mentir ? Voyons, je ne suis qu'un simple adolescent aimant être aimé. »


« I want to see who you are. »

PROBLÈME(S) PSYCHOLOGIQUE(S) DÉCELÉ(S) : ~ Il ne pourra pas s'empêcher de mentir, alignant mensonges sur mensonges, ces derniers toujours plus gros. Le pire dans tout ça, c'est qu'il est capable de dire le pire mensonge au monde avec une tête innocente et enfantine. Il a un deuxième problème, en fait, de temps à autres, il peut se mettre à parler bizarrement, juste pour vous embrouiller et vous énerver.

PSYCHOLOGIE GÉNÉRALE : ~ Derrière son sourire angélique il est un véritable petit monstre. Il aimera vous faire tourner en bourrique en disant des paroles s'entremêlant et se mélangeant. Des phrases inutilement compliquées et qui vous fera patauger dedans. Le plus souvent ce sera néanmoins des jeux de mots pour amuser la galerie. Quelque peu fourbe, il pourra échafauder milles plans foireux pour faire des farces d'un mauvais goût certain. Il sera donc très sociable mais au bout d'un moment agaçant avec ses farces qui n'en finiront peut-être jamais. Par contre, il n'est pas naïf, sinon il serait dans de beaux draps pour vous piéger ! N'espérez donc pas le duper avec des paroles mielleuses... Si vous n'êtes pas meilleur menteur que lui du moins ! Ce qui n'est, en sois, pas très compliqué, mais il faudrait utiliser moult subtilités... Ou peut-être pas. Enjoué et sociable, devenir amis avec elle sera très simple... Il aimera s'occuper de vous, enfin, seulement de quelques personnes privilégiées, dont peut-être vous. Si aux premiers abords, il sera un peu lourd, ne désespérez quand même pas ! Vous ne regretterez pas d'avoir persévéré, alors, vous savez ce qu'il vous reste à faire !

PHYSIOLOGIE : ~Des yeux fins d'un bleu tirant un peu sur le vert encadré d'un voile léger de longs cils noirs, cela le fait paraître plutôt féminin. Ses sourcils semblant tracés au crayon n'arrangent aucunement cela. Son nez droit et d'une finesse mignonne, un petite bouche légèrement rosée, si sa voix un peu grave n'était pas là, il aurait vraiment pu être une fille ! Sa taille aussi pallie à cet impression. En effet, il mesure dans les 1 mètre 80 pour une soixantaine de kilos; Ni gros, ni maigre, dans la moyenne en somme ! À part son visage, il ne sort pas vraiment de la normalité, soit des cheveux noirs, peut-être légèrement bouclés vers la fin. Sa peau couleur porcelaine contraste donc bien avec sa chevelure et son style vestimentaire. Et oui, il s'habille de couleurs sombres, notamment une sorte de longue veste noir qu'il porte généralement de façon négligée sur ses épaules. Quelques attaches au niveau de la poitrine l'empêchent néanmoins de se décrocher sans gêner pour autant sa liberté de mouvement. Son pantalon légèrement serré est de la même couleur et le tout est complété d'une chemise couleur immaculée, ornée d'une cravate noire, voire couleur sang. Il ne porte pas d'accessoire, sauf quelques fois, il a une sorte de bandeau rouge au bras représentant un comité de discipline inexistant. Mais une des choses les plus importantes ! Il porte des chaussettes blanches avec des chaussures noires vernies ! OUI ! C'EST EXTRÊMEMENT IMPORTANT !

CHRONOLOGIE VITALE : ~Il est né dans un petit village jouxtant Plymouth, et, contrairement à ce que l'on pourrait croire, il ne criait pas vraiment au loup ! Étrangement, il racontait plutôt des mensonges pour attirer l'attention d'un quelconque manière. Comprenez-le, ses parents étaient dans les affaires et donc, le délaissaient... Donc pour se faire des amis, il s'inventait une vie, s'inventait des parents extrêmement gentils... Bien évidemment, toujours absents lorsque ses « amis » passaient à la demeure. Mais ce n'était pas bien difficile pour lui d'entretenir de bonnes relations, puisqu'il était sociable et enjoué... Bien sûr, un jour on découvrit le poteau rose ! Dès lors, tous le lâchèrent, enfin, presque tous... Certains subsistaient, croyant qu'il y avait une part de vérité cachée derrière le rideau Ténébreux des mensonges. William ne pouvait néanmoins pas se résoudre à stopper ses fausses déclarations, exaspérant du même coup professeurs et camarades de classe.
Un de ces exemples fut la période où il annonçait éhontément qu'un voleur était venu dérober toutes ses possessions. Néanmoins, à chaque fois qu'on appelait la maison remplie de subordonnée, on démentait tous ces propos. Le jeune adolescent ne lâchait tout de même pas l'affaire et le fit plusieurs fois. Au grand bonheur de son entourage, cela cessa, mais pas pour très longtemps... Il trouva pire, bien pire ! Il avait remarqué qu'une forêt était toute proche de la ville, alors, à chaque fois qu'il passait devant, il hurlait qu'un loup l'attaquait. Les alentours accouraient, le croyant dur comme fer. À chaque fois, constatant que c'était une sale blague, ils repartaient... En cette année 1980, le maintenant presque-adulte était toujours aussi immature. Par contre, un jour il paya son acte, lorsqu'un vrai loup apparût et qu'il criât, personne n'accourût, croyant que c'était encore un vil mensonge. Mais quand ils constatèrent le lendemain que le petit anglais avait disparu, ils regrettèrent leur non-agissement, le pensant mort.
La vérité est tout autre, il a couru, couru, encore et encore pour échapper au prédateur. Il tomba finalement sur un petit passage, niché entre deux pans de pierre. Longtemps il erra dans se couloir, s'étonnant de ne pas vieillir ni de ne pas sentir la faim ou la soif. Un beau jour, une lumière apparût au bout du couloir, l'aveuglant.

« Bienvenu à Wonderland. »

« Behind the mirror. »

AVEZ-VOUS LU LE RÈGLEMENT ? : Oui !
Approuvé. Tu es validée !! Malgré la simplicité du texte, on comprend très rapidement le personnage <3


Dernière édition par William Alexander le Ven 26 Nov - 22:10, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alice
InWonderland
avatar



In my brain
Humeur: Plutôt bien.
Affinités:

MessageSujet: Re: Un louveteau perdu ? [William Alexander]   Ven 19 Nov - 23:27

Ton avatar n'a pas la bonne tailleeeeeuuuhhh O: !
Prends les dimensions du miens <3
Revenir en haut Aller en bas
http://cosmopolitan.forumactif.com
 

Un louveteau perdu ? [William Alexander]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Formulaires validés.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Autres Mangas (RPG)